Crolles, technologie, nature et vivre ensemble;accueille plus de 100 associations et 200 commerces et services; une ville de 8539 habitants et 9000 emplois directs

Eau et assainissement

L'eau en quelques chiffres


500 000

Le nombre de mètre cube d'eau potable consommé chaque année par les particuliers crollois.


67

Le nombre de kilomètre de conduites d’eaux usées qui parcoure le sous-sol de Crolles pour atteindre l’égout collecteur.


Eaux de Grenoble


Adresse 6 rue du colonel Dumont, 38000 Grenoble
localiser le lieu

Tel 04 76 86 20 70
contact@eauxdegrenoblealpes.fr
Ouvert(e) aujourd'hui de
08:00 à 12:15 et de 13:00 à 17:30

(fermé(e) à cette heure de la journée)

Détail des horaires
    lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi,
    de 08:00 à 12:15
    et de 13:00 à 17:30



L'eau, naturellement pure, que nous buvons à Crolles, provient des captages des Eaux de Grenoble dans la nappe alluviale souterraine de la Romanche.
Cette page vous propose de revenir sur la composition, la qualité, le prix de l'eau, ainsi que sur l'assainissement des eaux usées.
Crédit CCBY - Flickr- Jenny Downing

L'eau à Crolles


D'où vient notre eau ?

L’eau que nous buvons à Crolles, celle du robinet, provient, pour 95% des ménages, des captages des Eaux de Grenoble Alpes dans la nappe alluviale souterraine de la Romanche. Cette eau est naturellement pure. Elle fait l’objet d’un contrôle quotidien sur l’ensemble du réseau (110km de canalisations) entre les captages et la sortie des réservoirs situés sur les communes desservies, soit environ 1400 analyses effectuées tout au long de l’année par un laboratoire agréé par le Ministère de la santé. Des tests qui garantissent sa qualité bactériologique.

Les 5% des ménages situés sur le secteur de Montfort sont alimentés pour leur part par le réseau du Syndicat des eaux de La Terrasse (SIELT).
L’eau provient de sources gravitaires situées sur la commune de Saint Bernard du Touvet, complétées par le forage du Trou Bleu situé dans la plaine de l’Isère.


Qualité de l'eau

Chacun peut consommer l’eau sans aucune crainte, y compris pour la confection des biberons. La composition physicochimique de l’eau du SIERG est de :
calcium : 59mg/l ; magnésium : 7,4mg/l ; sodium : 4,5mg/l ; potassium : 0,79mg/l ; bicarbonates : 125mg/l ; sulfates : 67mg/l ; chlorures : 6,8mg/l ; nitrates : 2,8mg/l.

La dureté est à 17,6 degrés hydro F. Données 2012 (de janvier à septembre) que vous pouvez retrouver sur le site du SIERG.


Une eau à préserver

Chaque individu consomme en moyenne 200 litres d’eau par jour (source ADEME), mais seulement 7 % de cette consommation sont réservés à la boisson et à la préparation des aliments. C’est donc à l’heure de la douche ou au moment d’arroser son potager que les économies ont le plus d’effet.

  • Une douche vaut mieux qu’un bain : une douche de 5 minutes, c’est 30 à 80 litres, un bain, jusqu’à 200 litres engloutis.
  • Au printemps, arrosez le matin, et en été, en soirée. La température est plus fraîche, vous limitez les risques d'évaporation et divisez votre consommation par deux. Paillez le pied de vos plantations et n'oubliez pas qu'un binage est égal à deux arrosages. Et bien sûr, pensez à récupérer les eaux de pluie.


Prix et tarification progressive

Un litre d’eau puisé au robinet vous coûtera à Crolles 0,0026 €.
Ce prix explose si vous préférez opter pour des eaux en bouteilles :
au minimum 0,20 € le litre pour l'eau de source, 0,40 € le litre pour l'eau minéralesource UFC Que Choisir, soit 100 à 200 fois plus que le litre d'eau du robinet à qualité égale.

Le prix de l'eau se compose de la manière suivante :

  • la première tranche de 50 m3 d’eau, ou 25m3 par semestre, demeure à prix modique, soit 0,0449 € le m3 (4 centimes environ),
  • le tarif passe ensuite à 0,511 € le m3, soit 51 centimes, pour la tranche allant jusqu’à 200 m3 par an.

Au final, pour une facture type de 120 m3 annuels, le prix de l’eau global, c’est-à-dire celui qui comprend également le coût de l’assainissement ainsi que les différentes taxes et redevances, s'élève à 2,56 € TT C par m3.

Comprendre sa facture d'eau

L'assainissement


L'assainissement collectif

Les eaux usées, ce sont les eaux déjà utilisées dans les activités humaines, qu’il s’agisse d’activités domestiques, industrielles ou agricoles. Plus de 98 % de ces eaux sont à Crolles collectées grâce au réseau des égouts afin d’être traitées en station d’épuration. A la fin de l'année 2015, seule une cinquantaine d'habitations demeure équipée d'un système autonome.
Entamé au début des années 90, un grand chantier permet progressivement de mettre en séparatif l'intégralité du réseau collectif. L’écoulement des eaux de pluie vient grossir l’Isère et les chantournes de la plaine, alors que les eaux usées sont déversées dans un égout collecteur relié au réseau d’assainissement de l’agglomération grenobloise. Les eaux usées finissent ensuite leur course dans la station d’épuration Aquapole, au Fontanil, pour être traitées.
Afin de minimiser leur impact sur l’environnement, les eaux usées des entreprises sont particulièrement surveillées et leurs équipements sont régulièrement contrôlés par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). La Métro et la commune sont également très vigilantes sur la composition et la température de ces effluents. Certaines entreprises, comme STMicroelectronics, disposent de leur propre station de traitement de leurs eaux industrielles.


L'assainissement non collectif

En avril 2010 la commune a créé un SPANC (service public de l’assainissement non collectif) pour répondre à l'obligation fixée aux collectivités par les lois de 2006 sur l'eau et le milieu aquatique et de 2010 portant engagement national sur l'environnement, qui renforce la loi sur l’eau de 1992, de contrôler les derniers systèmes d’assainissement individuels.
Contactez le service urbanisme au 04 76 08 04 54 pour toutes les questions relatives aux contrôles des installations.
Ces contrôles sont à renouveler tous les 4 ans (sauf cas d'installation neuve de moins de 3 ans). Le constat étant visuel, le contrôle de fonctionnement nécessite donc un accès aux ouvrages. Il permet de juger de l'entretien et de l'état de vieillissement de l'installation et non de la "normalité" de l'installation (détecteur de boue). De plus, un entretien régulier et correct permet de pérenniser son installation. C'est pourquoi une mesure de la hauteur de boues est pratiquée dans la fosse pour apporter une indication sur la prochaine vidange.