Actualités de la ville



actualité


Le pont de Brignoud ouvert aux véhicules légers avant la fin de l'année

Créé par ville-crolles.fr le mardi 5 juillet 2022 - 14h15 et mis à jour le mardi 2 août 2022 - 15h15 Pont de Brignoud Pont de Brignoud


Suite aux résultats d'analyses positifs des carottages réalisés sur le pont au cours du mois de mai, le Département va lancer des travaux pour mettre en place un platelage, qui permettra avant la fin de l'année la réouverture de cet axe majeur à la circulation des véhicules légers et des modes doux dans les deux sens. Une solution provisoire jusqu'à la reconstruction d'un nouveau pont.

Depuis l'incendie criminel qui a gravement endommagé le pont de Brignoud dans la nuit du 4 au 5 avril dernier, le Département met tout en œuvre pour réduire le plus possible les désagréments causés par sa fermeture à la population du Grésivaudan, petits commerces locaux et travailleurs des entreprises, en particulier STMicroelectronics et SOITEC, tout en veillant à la sécurité de tous. Cet ouvrage est stratégique pour la desserte de ce secteur, et la connexion à l'autoroute A41. Il supportait, avant l'incendie, un flux quotidien de 27 000 véhicules, dont 3,5 % de poids lourds.

Depuis le 29 avril, moins d'un mois après l'incendie, la circulation des piétons a été autorisée sur un des trottoirs du pont de Brignoud, suite aux analyses qui ont permis de s'assurer de la solidité de cette partie du pont et au nettoyage de la structure. Analyses que le Département a débutées dès le lendemain de l'incendie. A noter que la première semaine pleine (semaine du 2 mai), le pont a été emprunté par 600 piétons par jour ouvré et 850 vélos, soit un total de 10 000 passages sur la semaine (tous modes et tous sens confondus).

Après de nouveaux carottages visant à évaluer en profondeur l'état du béton et des aciers, l'autre trottoir a été ouvert le 12 mai, permettant alors une circulation dans les deux sens, plus fluide, des piétons et cyclistes cheminant pied à terre.

  • Un pont réouvert aux véhicules légers

C'est justement le résultat des analyses de ces échantillons que le Département vient de recevoir. La solution à la fois la plus rapide et la plus sûre va pouvoir être mise en place : le platelage ! Autrement dit, le recouvrement de la partie centrale du pont, trop fragilisée en l'état pour soutenir un passage de véhicules légers sur une largeur minimale de 5m, d'un maillage métallique s'appuyant sur les éléments sains du tablier, ce que les essais ont confirmé. Cette structure permettra d'assurer la sécurité d'un transit, dans les deux sens, de véhicules légers de moins de 3,5 t et de 2,5 m de hauteur et des modes doux. Les poids lourds devront cependant continuer d'emprunter des voies alternatives.

Afin de réduire le plus possible les délais des travaux, le Département avait lancé l'appel d'offres concernant le platelage dès le 7 juin, en faisant le pari que cette solution fonctionnerait avant même d'avoir les résultats des analyses. Pari gagnant : 7 offres ont été reçues, leur analyse a débuté le 27 juin dernier et le marché sera notifié d'ici mi juillet.

Les travaux pourront donc débuter mi-septembre après une période de préparation pour une durée de 4 à 6 mois, si la disponibilité des matériaux est au rendez-vous, avec une réouverture du pont envisagée dès la fin de l'année, pour un coût total estimé à plus d'1 million d'euros. Important également : durant toute la durée des travaux, la circulation piétons et cycles sera maintenue.

Cette solution provisoire va permettre de désengorger les voies servant de déviation qui supportent aujourd'hui des embouteillages constants aux heures de pointe, jusqu'à la construction d'un nouveau pont.

  • Un nouveau pont d'ici 4 ans

Le Département a retenu la solution la plus ambitieuse et la plus cohérente avec les autres projets d'aménagement sur le secteur. Une solution répondant aux besoins de tous les usagers empruntant le pont, permettant un trafic plus sécurisé et plus fluide, avec un nombre de voies adapté au trafic routier et un aménagement cycles dédié de 3 m dans la continuité de l'aménagement sur la RD10 dans le cadre de la suppression du passage à niveau de Brignoud. Les pistes cyclables du pont connecteront le centre de Crolles et la gare de Brignoud et seront reliées à la véloroute du Grésivaudan (la V63). Le coût de ce nouveau pont pourrait atteindre entre 12 et 16 millions d'euros HT, selon les caractéristiques de l'ouvrage retenu. Sous réserve de l'avancement des procédures environnementales et d'utilité publique, les travaux pourraient débuter à la fin de l'année 2024 pour une mise en service fin 2026.

  • Un passage à niveau supprimé

L'objectif de la suppression du passage à niveau de Brignoud à Villard-Bonnot, déjà annoncée à plusieurs reprises, est de sécuriser le franchissement des voies ferrées de la gare de Brignoud. Le Département a fait le choix de reconstruire un giratoire RD10/RD10a à côté, avec une nouvelle voie et un pont route permettant de franchir la voie ferrée de manière sécurisée. Ce nouveau giratoire devrait aussi permettre de régler une grande partie des problèmes de saturation du trafic aux heures de pointe. L'enquête publique est prévue en octobre 2022 et les travaux devraient débuter au second semestre 2023. De son côté, SNCF Réseau s'est engagé à créer un franchissement sécurisé des voies ferrées pour les modes doux, en gare de Brignoud.


Actualités de la ville



à voir


du coté de la médiathèque,
de la culture
et de la jeunesse

Médias

On a tous une bonne raison d'aller voter - feat. les jeunes Crollois

"J'irai travailler avec vous" - Au service des séniors

François Argentino, Résistant du Grésivaudan

J'irai travailler avec vous " Les espaces verts

Balade urbaine - Quartier des Béalières

Atelier participatif Quartier Durable - Crolles

Extinction de l'éclairage public

Le challenge 2015 de la ville la plus sportive de France